• Le chat qui voyait rouge

    Quatrième livre de la série - paru en 1986

    sous le titre : The cat who saw red

     

     

    Les livres de Lilian

     

     

    L'histoire :

     

    Suite à la convocation chez Persée, le directeur du Daily Fluxion , Qwill se voit confier la chronique gastronomique du journal. C'est une catastrophe pour Qwill qui vient de se voir prescrire un régime hypocalorique et hypolipidique ! Mais les ordres sont les ordres. Le voilà donc en quête des bonnes tables de la ville, tous frais payés et participant à des Cheese Party !

     

    Pour son premier article, il choisira la cuisine de la résidence de River Road, chez Robert Maus, l'attorney fin gourmet, surnommé Mickey Maus. A Maus Haus, pension de famille pour artistes, il retrouve un ancien amour de jeunesse : Joy Graham qui fait de la poterie avec son antipathique époux. Qwill sera ému de sa situation de détresse et lui prêtera de l'argent pour financer son divorce... Le lendemain, la belle prendra la poudre d'escampette! 

     

    Rapidement, Qwill se trouve mêlé à une seconde disparition suspecte. Koko fait de son mieux pour mettre Qwill sur la bonne piste : le siamois apprend à se servir de la machine à écrire et avec l'aide de sa compagne Yom Yom, ils s'adonnent à l'art abstrait en tissant des pelotes de laine à travers tout l'appartement !

     

    Mais pourquoi ce titre de livre si étrange, me direz-vous ? Le mystère vous sera révélé dans les dernières pages ...

     

     

                                                                                                                        Drapeau écossais

     

     

    Dans ce livre, Lilian J.B. fait référence aux origines écossaises du personnage principal. Voici la fameuse Balade du Loch Lomond. Cette chanson est chère aux coeurs des Ecossais qui n'hésitent pas à la chanter lors de manifestations sportives, par exemple. 

     

    " By yon bonnie banks and by yon bonnie braes
    Where the sun shines on Loch Lomond
    Where me and my true love spent many days
    On the banks of Loch Lomond...
    You'll take the high road
    And I'll take the low road
    And I'll be in Scotland before you
    Where me and my true love will never meet again

    On the bonnie bonnie banks of Loch Lomond...



    En Français, ça donne :

    Sur tes jolies rives, là où le soleil brille sur le lac Lomond
    Là où moi et mon véritable amour passèrent de nombreuses journées
    Sur les rives du lac Lomond...
    Tu prendras la route du haut
    Et je prendrai la route du bas

    Et je serai en Ecosse avant toi                                                                  

    Là où moi et mon seul amour ne se rencontreront plus jamais                              

    Sur les jolies jolies rives du lac Lomond. "   

     

     

    Avis et sentiment :

     

    Le personnage de Qwilleran prend une nouvelle dimension et s'étoffe ici avec de nombreuses informations sur sa vie passée. On découvre de nouveaux personnages loufoques comme ce Mickey Maus, pointilleux, ampoulé et plein de génie culinaire ! Comme dans son premier livre "Le chat qui lisait à l'envers", Lilian nous décrit avec minutie des recettes de cuisine. 

     

    L'éditeur Putnam édite ce livre alors que Lilian à soixante-dix ans : ce sera son premier grand succès outre-atlantique qui lancera définitivement la série du "chat qui ..."

     

    Le "chat qui voyait rouge" reste un roman policier savoureux à dévorer pour les gourmands et les gourmets !

     

     

    Siamois et laine

    ©NK.

     

    Morceau choisi :

     

    "Quand Qwill retourna au N°6 pour donner aux chats de la dinde avec une garniture de roquefort, il fut accueilli par un spectacle d'une incroyable beauté. L'appartement avait été transformé en oeuvre d'art. Les chats, ayant trouvé la pelote de laine de Rosemary, avait tissé une toile qui englobait tous les meubles de la pièce. (...)

    A présent les chats étaient assis sur le haut de la bibliothèque aussi immobiles que des statues et ils contemplaient leur création.

    Qwill avait vu des tapisseries au musée  qui étaient moins artistiques et il était dommage de détruire cette oeuvre d'art. "

     

     

     

    Le chat qui voyait rouge

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :