• Le chat qui sniffait de la colle

     

     

    ki sniffait de la cole

    Paru en 1988 sous le titre : The cat who sniffed glue

     

    L'histoire :

     

    Qwilleran vit à présent au-dessus des écuries de l'ancienne résidence K, dans un bel appartement que Francesca -la fille de Brodie, modifie et décore avec beaucoup d'ardeur. Qwill se retrouve pris au piège du petit jeu de cette décoratrice et voit sa douce amie Polly s'éloigner doucement... Et ce n'est pas tout : les chats lui posent aussi quelques casse-têtes siamois : Yom-Yom ne veut plus se servir de ses commodités personnelles et Koko devient accro à l'odeur de la colle.

     

    Bref, la vie de millionnaire à la campagne n'est pas si paisible surtout quand un horrible double meurtre vient entacher la petite communauté de Pickax.

     

     

    arsenic

     Qwill trouve quand même le temps de participer aux répétitions (Arsenic et Vieilles Dentelles) de la nouvelle troupe de théâtre emmenée par Francesca. Ses compagnons de scène lui réserveront une jolie surprise pour son anniversaire et Qwill aura presque une attaque en découvrant la réalisation de Wally Toddwhistle, le taxidermiste : un ours debout de la taille d'un homme, bouche ouverte !

     

     

    Qwill reste toujours actif au sein du journal local qui n'a toujours pas de nom . La direction décide de consulter ses lecteurs pour savoir quel nom lui donner. En attendant, le journal se nomme : "Quelque chose du comté de Moose"... Hixie continue à démarcher les commerçants pour la publicité du journal et se lie d'amitié avec Gary Pratt, l'aubergiste. Quant à Arch, il continue à courtiser l'improbable Amanda Goodwinter : "nous avons fait le plongeon, vieux haricot !  dit-il à Qwill, elle est peut-être acariâtre à ses heures, mais je l'admire."

     

    C'est en cherchant à résoudre les mystérieux crimes que, lors d'un accident de la route, Koko et Yom Yom s'enfuiront dans la forêt; il faudra beaucoup de patience et l'amitié -au final infaillible, de Polly pour vivre dans l'attente du retour des chats.

     

     

    Le chat qui sniffait de la colle

     

     

     

     

    Avis et sentiment :

     

    Comme le cite Lilian au début de ce livre : "le monde entier est une scène où les hommes et les femmes ne sont que des acteurs ! " C'est ainsi que ce roman est conçu, telle une pièce de théâtre, en acte, scène, avec à chaque fois une petite introduction précisant : lieu, personnages et temps.

     

    On découvre plus précisemment d'autres habitants du comté de Moose : le personnage d'Eddington Smith bouquiniste de son état, est plus travaillé; on apprend qu'il aime ponctuer ses phrases de citations bien placées; il aura un rôle décisif dans ce roman.  

     

    Le comté de Moose reste un délicieux et utopique endroit à lire. On aimerait passer une soirée chez Pompette, le restaurant à North Kennebeck où est conservé le tableau de la chatte du premier patron -Pompette, nommée ainsi à cause d'une boiterie et de la tache noire qui entoure un de ses yeux.

     

     

    Pompette

    ©NK.

     

     

    Morceau choisi 

     

    Hixie raconte sa mésaventure lors d'un démarchage dans un restaurant:

     

    "Il existe un endroit fabuleux à Mooseville. C'est une affaire de famille. Le papa cuisine , la mamma sert à table. Lorsque j'y suis allée pour prendre la commande de publicité, je me suis rendue aux toilettes et je m'y suis trouvée enfermée. J'ai tambouriné contre la porte et j'ai entendu Madame Linguini crier: "papa, une dame est enfermée dans les toilettes. Apporte le cure-dent". On a fourragé dans la serrure et Mr. Luiguini m'a ouvert la porte d'un air furieux. "Vous n'avez pas su vous servir du verrou, m'a-t-il dit, venez, je vais vous montrer". Il est entré dans le cabinet avec moi et a tiré le verrou. Naturellement le mécanisme n'a pas fonctionné et je me suis retrouvée enfermée là avec Mr. Linguini ! (...)

    Hixie, vous devriez écrire un guide sur les restaurants et les particularités des toilettes du comté" suggéra Qwill."

     

     

     

    RIDEAU ! 

     

     

     

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    CreaPascale
    Vendredi 11 Février 2011 à 15:02
    CreaPascale

    C'est un de mes préférés, celui-là, peut-être parce que le théâtre me touche particulièrement et que ces répétitions me rappellent de bons souvenirs...


    Peut-être parce qu'on tremble pour les précieux chats perdus dans la forêt, parce qu'on cherche ce que cache la famille Fitch... parce que le personnage de Ed devient de plus en plus intéressant... et aussi parce que je trinque avec toi à l'eau de Squunk !!


    Bises et bonnes lectures !

    2
    Vendredi 11 Février 2011 à 15:49
    Framboise 44

    Je ne connais absolument pas ...

    3
    taka
    Vendredi 11 Février 2011 à 18:59

    pareil que framboise,je ne connais pas du tout

    4
    Mercredi 30 Mars 2011 à 16:18

    Un écrivain que j'aime beaucoup et son amour pour les chats ne peut que m'inciter à le racheter

    Ronrons tendres

    Rose

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :