• Le chat qui déplaçait des montagnes

     

    Le chat qui déplaçait des montagnes

    paru en 1992 sous le titre:

    The Cat Who Moved a Mountain

     

    L'histoire:

     

    Qwill vit depuis maintenant cinq ans dans le Comté de Moose.  Comme convenu dans les termes de  l’héritage de Tante Fanny, il rentre en possession de la fortune Klingenschoen.

     

    Mais Qwill a besoin de réfléchir sur sa vie, et s’éloigner de Pickax pour méditer. Kip et Moira Mc Diarmid lui suggère les Potatoes Mountains, traversées  par la belle rivière Yellohoo.

     

    Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà Qwill, Koko et Yom Yom partis en direction de la petite ville de Spudsboro. 

     

     

    Le chat qui déplaçait des montagnes

     

    Qwill emménage dans une grande bâtisse sombre et dénuée de décoration. Rapidement il découvre que TipTop –nom de la location, fut le théâtre d'un meutre.  Koko -pas en reste , trouvera une grosse clé et la pièce cachée qui va avec !

     

    Car ces deux larrons qui « d’une certaine façon sont frères » ont un atout majeur : leurs moustaches ultrasensibles leur permettent de détecter à coup les scélérats...

    Tiger, Blacky et Patches de Gramma Lumpton

     

    Qwill profite de la beauté des paysages en faisant de belles promenades dans les sentiers ; mais ce ne sera pas sans danger ! Il sera secouru à temps par Lucy, une chienne Dobermann.

     

    Une autre fois, à la recherche du mystérieux lac Batata il sera sauvé d’une chute au « Purgatoire » par le patron de « La Boulangerie à moitié cuite». Qwill fait connaissance avec Carmickael, directeur du journal local qui lui expliquera les tenants et aboutissants des griefs qui opposent Taters (montagnards) et les nouveaux arrivants qui souhaitent faire évoluer l’économie du pays, ainsi que les spéculateurs convoitant Little Potato (les Spuds).

     

     

    Le chat qui déplaçait des montagnes

    ...petit ruisseau vosgien , bien loin des Potatoes, quoique...

     

     

    Qwill décide d’utiliser une couverture originale pour enquêter discrètement sur le meurtre de JJ Hawkinfield : il fera sa biographie, permettant de poser des questions sur le procès bâclé de Forest Beechum, l’accusé.

     

     

     Le chat qui déplaçait des montagnes

     Mon chat Sacha ne déplace pas les montagnes mais a apprécié le paysage vosgien des vacances.

     

     

    Avis et sentiment :

     

    Au début de cette aventure montagnarde, LJB donne la parole à son personnage principal -comme elle le fait de temps à autre. Ici le prétexte sera la tenue d’un journal de voyage par dictaphone; cela permet de diversifier la narration et d'apporter une touche d'intimité. 

     

    LJB brosse un portrait au vitriol du monde immobilier, de ses spéculations, en totale opposition avec la préservation de sites naturels. Si le livre a été édité en 1992, le sujet reste plus que jamais d'actualité.

     

    On assiste à des moments drôles, comme l’interview de Vonda Dudley Wix qui se trouve désemparée face à la répartie de Qwill ou comme la conversation téléphonique entre Qwill et Polly à propos du nouveau nom de Bootsie: "Bucéphale" ( mais oui, ça sonne bien comme une maladie ! )

     

    La fin du livre enchaine sur une nouvelle intrigue mais cette fois à Pickacx et donnera l'explication sur le retour précipité de Qwill à son domicile. L’auteur donne aussi de la liberté et de l’espace à son héros multimillionnaire en suggérant différentes options pour le futur : " retourner dans une grande ville (...), acheter un journal (...), voyager (...)"

     


    Petit morceau choisi sur une facétie siamoise:

     

     " Il ouvrit la porte, s'attendant à être accueilli par deux chats excités, dressant fièrement leurs queues. (...) Au lieu de cela, il entendit des voix humaines au premier étage.

    (...)

    Il chercha instinctivement une arme autour de lui avant de se rendre compte qu'il en avait une formidable dans sa main gauche. Brandissant la canne sculptée qui ressemblait à un gourdin et oubliant de boiter, il monta les marches deux par deux. A mi-étage, il s'arrêta. Il entendit une voix d'homme déclarer :

    - Eh bien, merci d'être avec nous, Bob. Bonne chance pour votre tournée ... et maintenant jetons un coup d'oeil sur le temps...

    Qwilleran termina son ascension plus lentement et trouva les chats sur la table. (...) Ni l'un ni l'autre ne bougèrent. Tous deux le regardèrent avec une complaisance exaspérante.

    - Espèce de gredins! dit-il, après avoir compté jusqu'à dix pour se remettre de ses émotions. Vous auriez pu au moins choisir de la bonne musique ! "

     

     

    Le chat qui déplaçait des montagnes

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Juillet 2012 à 17:48

    tu sais,je viens de lire un roman policier anglais ,ou chats et chiens discutaient du meurtre .Pas moyen de retrouver l'auteur ,mais ca devrait te plaire ,moi ca m'a un peu coupe le suspense ...Bon,je vois que tu refais surface,enfin ,le net est arrivé dans ta maison

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :