• Le chat qui jouait aux dominos

     

    Le chat qui jouait aux dominos

    Paru en 1994 sous le titre original : The Cat who came to Breakfast 

     

    L'histoire :


    Alors que Polly part en vacances chez son amie architecte dans l'Oregon, Qwill prétexte quelques travaux d'écritures pour le Quelque Chose du Comté de Moose, afin de se rendre dans l'île de Breakfast Island. En réalité il décide d'enquêter sur différents incidents survenus dans cette île devenue touristique. 

     

    Cette île en forme de poire, cartographiée sous le nom de "Pear" , est appelée "Breakfast Island" dans le reste du Comté. Mais pour les autochtones, c'est le nom d'origine qui prévaut : "Providence Island". 

     

    Il emménage à l'Auberge Domino tenue par ses amis Nick et Lori Bamba. 

    Ses vacances ne seront pas de tout repos avec Koko et Yom Yom obligés d'être enfermés dans un tout petit chalet au côté de June Halliburton...

    Qwill, aidé du bel à-propos de ses chats, de Derek Cuttlebrink et de la numérologie va tenter de trouver qui est le maniaque qui sévit sur l'île. Mais s'agit-il bien d'un maniaque ? ...

     

     

    Phare de Providence-Pear-Breakfast Island ...

    Le phare de Providence Island

    ©NK.

     

     

     

     

    Avis et sentiment : 

     

    Voici une aventure de Qwill bien dépaysante où l'auteur donne au passage un coup de griffe au tourisme de masse, peu respectueux de l'environnement. On y fait la connaissance d'un nouveau personnage qui sera récurrent dans les livres suivants : Elizabeth Applehardt-Cage, personnage mystérieux qui s'adonne à la numérologie avec succès ! 

    Tous les ingrédients dont on raffole se retrouvent dans cet ouvrage, notamment les jeux étonnants entre Qwill et Koko : ici, il s'agira de dominos...

     

    Page 199, voici la traduction de la mystérieuse phrase qui fit tant rire Qwill et Arch dans leur jeunesse, lors d'un cours de Mrs Heath : "Mrs. Heath a de grandes dents ! "

     

     Morceau choisi : 

     

     

    " En tant que baromètre, les siamois pouvaient prédire "temps humide" ou "grand vent". Un chat lourd signifie une averse importante. Un chat en folie annonçait une tornade."

     

     

     

     

    Le chat qui jouait aux dominos

     

    " Mais où sont les dominos ? " 

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 18:27

    Tous mes voeux en retour pour cette nouvelle année ...

    plein de réussite personnelle et professionnelle

    2
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 18:37

    Merci Françoise ;-)

    3
    Cathrine
    Samedi 10 Mai 2014 à 21:46

    Excellent ce blog , je ne savais pas que tu bloguais , je garde les articles à lire sous le coude !!! j'ai reconnu le Blaireau , bises 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :