• Lilian Jackson Braun

     

    " Je suis persuadée que le monde serait meilleur si tout le monde avait un chat"

     

    Le chat qui allait au placard

     

     

     

    On a beau  faire des recherches sur la toile, les informations concernant Lilian ne sont pas très fournies, peut-être même erronées. Ou alors faut-il parfaitement maîtriser la langue de Mark Twain? Je vous propose ici un "melting-pot" d'informations.

     

     

    Lilain est née le 20 juin 1916 à Chicopee Falls, dans le Massachussetts. Elle est décédée le samedi 4 juin 2011 dans un hospice de Landrum, Caroline du Sud.

     

    Elle est issue d'une famille qui aimait lire et sa mère l'encourageait à raconter l'"histoire de sa journée". On sait aussi qu'elle aimait particulièrement les auteurs du 19ème siècle comme Dickens ou Brönte... Son père Charles Jackson était inventeur et travaillait pour l'industrie. Sa mère, Clara, était femme au foyer. La famille vécue à Rhode Island et à Detroit.

     

     

    autographe!

     

    Pendant ses études à Detroit,  elle écrit des "Spoems", poèmes dédiés au Base-Ball; ils seront publiés dans un journal local sous le pseudonyme de Ward Jackson. Page 146 dans Le Chat qui donnait un coup de sifflet, on se rend compte de son attachement au base-ball :

     

    " ... le base-ball est un sport spectaculaire qui encourage à la relaxation  (...)"

     

     

    Elle fit divers métiers comme serveuse, employée de grands magasins à Detroit, rédactrice, directrice de relations publiques.

    En fait, elle hésitera à enseigner puis choisira une carrière dans la communication, la publicité, le journalisme. Elle travailla durant  30 ans au Detroit Free Press et prit sa retraite en 1984.

    Elle vend ses nouvelles félines à divers magazines entre 1962 et 1968 (Ellery Queen's Mysteries Magazine).

     

    En 1966 elle commence à écrire la série du "chat qui...". Le New York Times la qualifiera alors de "the new detective of the year", c'est-à-dire le nouveau détective de l'année. Elle a l'idée d'appeler son personnage principal Qwilleran suite à une interview avec un Danois se prénommant Quill. Quant au nom des chats, elle trouve l'inspiration auprès de ses propres greffiers. Koko, son premier chat ne vécu pas longtemps ; il fut dramatiquement jeté par la fenêtre par un de ses voisins.

     

    Elle interrompt alors l'écriture : elle a un bon travail qui lui prend beaucoup de temps et les histoires de chat n'intéressent pas vraiment la société américaine de l'époque, avide de sensations fortes, de sexe et d'argent. En  1986 sera publié "Le chat qui voyait rouge", et qui remporte pourtant un vif succès.

     

     

    Les 4 premiers romans se déroulent dans le "Pays d'En-Bas", dans une ville autre que Chicago -contrairement à ce qu'on lit dans Wikipédia (cf. la remarque du personnage principal Qwill dans un des premiers romans faisant état de son ancienne vie à Chicago). A partir de son 5ème roman, les intrigues se déroulent la plupart du temps dans le Comté de Moose situé à 600 km "au nord de partout". D'après mes dernières informations, le pays "d'En-Bas" pourrait être situé dans le "thumb" du Michigan  : la partie est du Michigan ressemble à un gant et sur la gauche on pourrait y deviner un pouce (thumb en anglais). C'est au nord de ce "thumb" que pourrait se situer le comté de Moose. (source : Lilian Yahoo Group) 

     

    ...peut-être par ici... 

     

     

    Dans ses romans elle met en scène James Mackintosh Qwilleran journaliste, divorcé, ancien alcoolique et deux chats siamois seal-point assez atypiques... Koko possède une paire de vibrisses supplémentaires par rapport au commun des chats. Il signale un assassinat par des hurlements et par une "danse de la mort"; il fait tomber des livres par terre et le titre de ces livres est souvent évocateur pour Qwill qui trouve ainsi des indices...

     

    On sait également qu'elle passait beaucoup de temps entre la Caroline du Nord à Tryon (où elle a vécu les 23 dernières années de sa vie) et surtout le Michigan, avec Earl Bettinger, son mari ainsi que leurs deux chats. Elle disait de ses chats : "je ne crois pas que je pourrais écrire de livre sans mes chats. Tous les jours, ils font quelque chose qui me donne une idée". 

     

     

     

    Le tome 28 "Le chat qui jetait des peaux de banane" reçoit en 2005 le Prix de la Fondation 30 Millions d'Amis.

    Toujours en 2005, la bibliothèque publique de Polk à Columbus (Caroline du Nord) a rendu hommage à son oeuvre lors d'une grande soirée. Elle y fut présidente d'honneur et auteur d'honneur de cette bibliothèque.

    Dans une interview, elle avoue que Tom Selleck serait un intéressant acteur pour mettre en scène Qwilleran et ses aventures mais elle préfère que ses livres ne deviennent pas un sitcom.

    Ses romans sont publiés dans de nombreux pays, elle a été traduite en seize langues. Elle a écrit ses 32 livres-dont 3 recueils de nouvelles, d'abord à la main puis elle les tapait elle -même.

     

    Le dernier roman en cours, "Le chat qui sentait la fumée" n'était pas terminé lorsque Lilian est décédée.

     

     

     

     

    Pour finir, sachez qu'elle a inspiré Robert Kaplow pour son livre : "The cat who killed Lilian Jackson Braun" autrement dit : le chat qui a tué Lilian Jackson Braun ! ... Parodie où l'on trouve un certain James Qafka (ça ne s'invente pas !) , Ying-Tang et Poon-Tang cherchant à résoudre le meurtre de l'écrivain

     

     

     

    Le samedi 4 juin 2011, Lilian Jackson est décédée à l'âge de 97 ans. Son dernier livre : "Le chat qui sentait la fumée" n'était pas terminé et nous ignorons s'il sera publié. Vous pouvez si vous le souhaitez, déposer vos condoléances sur le site américain qui s'occupe de ses funérailles :

     

    http://www.pettyfuneralhome.com/obits/obituary.php?id=92197

     

     

    Sources :

    http://thecatwhoclub.tripod.com/id201.html

    http://thecatwhoclub.tripod.com/id202.html

    http://thecatwhoclub.tripod.com/aboutlilian.html

     

     http://www.blueridgenow.com/article/20110607/NEWS/110609883

     

     

    LJB

     

     

     

     

    Up

     

     

      

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    NP quai du forst
    Lundi 16 Juillet 2012 à 22:59

    Pas un mot, un geste ou une pensée de trop du côté de Qwill

    De nombreux miaulements gutureaux et pas moins de remuménage pour l'indic Koko,

    Une série de romans, toute en finesse et en délicatesse.

     Un vrai régal. A lire sans modération.

     

    2
    hugutte
    Dimanche 11 Août 2013 à 10:21

    quel plaisir de lire et relire ces petits bijoux ,cela devient une vraie drogue.

    Lorsque j'ai découvert le chat qui lisait dans les etoiles , quelle découverte, depuis je n'arrête pas d'acheter pour avoir toute la collection.

    Merci à l'auteure, paix à son âme.

    3
    Elsa
    Samedi 12 Novembre 2016 à 09:44

    Merci pour ces renseignements. J'achève ma (re)lecture du tout dernier roman, leeeeentement, pour en profiter encore un peu...

    4
    NP quai du forst
    Lundi 14 Novembre 2016 à 11:21

    Avis toutes celles et ceux qui ont apprécié les romans de LJ Braun,

    je signale, que sa fidèle traductrice Marie-Louise Navaro

    à traduit les lettres, que Pancho de Ramidhipati et Kao K'o Kung se sont envoyées.

    Ex-chat du féroce critique d'Art, George Bonifield Moutclemens, il deviendra KOKO pour Qwilleran et Kao Coquin pour Pancho.

    Je vous en souhaite une bonne lecture.

    Texte préfacés par LJ Braun elle-même.

    publiées par ANIWA PUBLISHING Collection plumes de chats

    5
    Lundi 14 Novembre 2016 à 15:04

    Merci beaucoup pour cette précieuse information ! 

    6
    NP quai du forst
    Lundi 14 Novembre 2016 à 16:24

    Il semble qu'il existe un dernier livre de la série des chats qui...   ... non achevé, qui n'a pas été publié.  Par ailleurs, il existerait un plagiat des romans de LJBraun.

    Je viens de lire "20 ans avec mon chat" écrit par Inaba Mayumi, une japonaise qui a publié son livre en 1999. Il a été publié en français par les Editions Phillipe Picquier en 2014, c'est à la fois instructif, un peu dépaysant et tout aussi charmant.

     

    7
    vonette de lorient
    Lundi 11 Septembre à 01:56

    j'adore l'humour de Qwill et l'intelligence des 2 chats et la clairvoyance e KOKO

    j'aimerais trouver le dernier inachevé "le chat qui sentait la fumée" ou puis-je le trouver !

      • Lundi 11 Septembre à 17:35

        Malheureusement son mari n'a pas autorisé la publication posthume de ce dernier livre. De nombreux lecteurs ont tenté de faire pression en écrivant aux Editions Penguin qui publiaient ses livres aux Etats-Unis, mais en vain ...

    8
    marion du faouet
    Lundi 11 Septembre à 02:01

    j'ai adoré la série des chats qui ... Qwill a tellement d'humour et ses chats sont tellement intelligents et imprévisibles<;

    c'est un régal de lire cette série.

    mais j'aimerais trouver le dernier inachevé "le chat qui sentait la fumée" 

    ou puis-je le trouver ?

    merci de  m'aider

     

     

     

      • Lundi 11 Septembre à 17:35

        Malheureusement son mari n'a pas autorisé la publication posthume de ce dernier livre. De nombreux lecteurs ont tenté de faire pression en écrivant aux Editions Penguin qui publiaient ses livres aux Etats-Unis, mais en vain ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :