• Le chat qui mangeait de la laine

    Voici le second livre paru en 1967

    sous le titre : The cat who ate Danish Modern

     

     

    Le chat qui mangeait de la laine

    L'histoire :

    Six mois ont passés depuis le meurtre de la place Blenheim.

     

    Le directeur du Daily Fluxion décide d'attribuer contre toute attente, la rédaction d'un nouveau supplément du dimanche à Qwill : Le Gai Logis , un magazine de décoration ! Quelle nouvelle pour Qwill , dont la personnalité est bien éloignée du monde des décorateurs d'intérieurs ! - " on ne dit pas fanfreluches mais franges, Monsieur ! "  

     

    Au hasard d'interviews, Qwill fait connaissance avec Harry Noyton qui habite un immeuble moderne "Villa Véranda" et qui lui propose de s'installer gratuitement dans son appartement moderne, durant son absence. Quelle aubaine pour Qwill qui devait quitter son ancien logement, place Blenheim.

     

    Tout le monde y trouve son compte, y compris Koko qui peut surveiller de près les pigeons sur la grande terrasse. Cependant Qwill s'inquiète de sa manie de manger les textiles laineux. Koko s'ennuyerait-il ? Qwill invente un nouveau jeu pour Koko: le jeu du dictionnaire. Mais rien n'y fait... Qwill va peut-être devoir se résoudre à adopter un second chat pour tenir compagnie à Koko.

     

    Une série de meurtre et de cambriolage entache les maisons et les décorateurs qui font les colonnes du Gai Logis. Serait-ce un complot contre le Daily Fluxion ?

     

    L'astucieux Koko sera d'une aide précieuse : grâce au jeu (de hasard ?) du dictionnaire, Qwill va découvrir de nouvelles pistes pour résoudre toutes ces énigmes.

     

     

    Le jeu du dico© NK.

     Le jeu du dictionnaire ! 

     

     

    Avis et sentiment :

    Ici, l'enquête menée en filigranne, nous fait découvrir le monde de la décoration intérieure. Les personnages sont toujours aussi truculents et on suit avec beaucoup de plaisir et de facilité cette histoire toute simple mais dépaysante, au "Pays d'En-Bas".

     

    Le livre est paru en anglais sous le titre original de : The cat who hate danish modern, en référence au décor de l'appartement de Qwill décoré dans ce style.

     

    C'est dans ce livre que le fameux Koko recevra sa carte de journaliste honoraire, signé par le chef de la police et offert par Lodge Kendall.

     

     

    La carte de journaliste de Koko

     

     

    Morceau choisi :

     

     

    " - Mon Dieu, Koko, est-ce toi qui mangeais mes cravates ?

    Le chat leva les yeux expirants pour regarder son ami et se mit à ronronner.

    - Et tu oses ronronner ! Tu dois être devenu complètement fou ! Manger du tissu ! Tu as perdu la tête. Seigneur ! J'avais besion de ce nouveau problème ! 

    Koko toussa encore une fois et rejeta une troisième boule verte humide. Qwilleran se précipita sur le téléphone et composa un numéro : 

    -Bruno ? hurla-t-il dans l'appareil, ici Qwilleran, comment puis-je joindre ce docteur, ce psycattriste ? "

     

     

    Le chat qui mangeait de la laine

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :