• Le chat qui aimait la brocante

    Les livres de Lilian

    Paru en 1968 sous le titre : The cat who turn on and off

     

    L'histoire :

    Le quartier de Came-Village (came pour camelote et non came, la drogue) a mauvaise presse : les élus n'investissent plus depuis longtemps et peu de gens s'aventurent dans Zwinger Street, si ce n'est les amateurs de brocante. On y trouve pourtant de drôles de boutiques : Came-Lot, les Trois Parques, le Roi Lear, Ann -ique ou encore une épicerie tenue par Popopopoulos.

     

    Qwill s'inscrit au concours annuel de son journal et choisit pour thème : Noël à Came-Village ! Tout un programme !

     

    Le voilà qui s'installe chez Iris et Corneball Cobb où il va découvrir les talents culinaires de Madame, les astuces du métier de brocanteur  et un fantôme -Mathilda, qui habite la vieille demeure.

     

    Iris lui louera la chambre d'Andrew Glanz -un jeune brocanteur fort apprécié, récemment décédé dans de terribles conditions. Mais ça n'empêchera pas à Qwill de mener à bien sa tâche de journaliste dans cette chambre meublée de façon hétéroclite : un fauteuil de dentiste côtoie un lit en forme de cygne que Qwill qualifiera de "sybaritique"...

     

    Durant son séjour, Qwill fera l'acquisition d'un énorme écusson en fer forgé représentant les armes des Mackintosh :

     

     

    Petit dictionnaire qwilleranesque

     

    "Ne touchez pas le chat sans mettre des gants"

     

     

     

    Dans ce nouvel opus, on retrouve une Yom Yom plus chapardeuse que jamais et un Koko au mieux de sa forme dans le jeu du dictionnaire ainsi que dans l'art de sortir d'affaire son papa Qwill !

     

    Avis et sentiment :

     

    Ici nous baignons dans l'ambiance festive et hivernale d'une fin d'année. L'intrique policière ne commence que vers le milieu du livre et Lilian  J. B. nous fait découvrir les astuces et le quotidien d'une petite communauté de brocanteurs. Les personnages secondaires  -très attachants, sont toujours décrits avec beaucoup de soin, tout comme les lieux où se déroulent les intrigues.

    On y retrouve aussi un Koko, "de plus en plus brillant qui ouvre les portes, allume et éteint la lumière et apprend à taper à la machine" ...

     

     

    Siamois et sapin de Noël

    ©NK.

     

    Morceau choisi : 

     

    " Qwilleran rêva des chutes du Niagara, cette nuit-là. Quand le fracas de la cascade eut réussi à l'éveiller, il regarda autour de lui, dans l'obscurité. On entendait le grondement de l'eau jaillissant comme d'un torrent, puis un gargouillis tumultueux et le silence retomba. 

    Il s'assit sur le lit pour mieux écouter (...) ... petit à petit son esprit ensommeillé identifia la nature de ce vacarme. La tuyauterie défectueuse d'une vieille maison !  (...)

    Koko se tenait sur le lavabo, actionnant de la patte le robinet en porcelaine démodé sur lequel il suffisait d'appuyer pour faire jaillir l'eau. .Le chat surveillait la manoeuvre d'un regard fasciné. Assis au bord de la baignoire, Yom-Yom fermait à demi les yeux, sous la clarté soudaine de la lampe."

     

     

    Anecdote :

     

     

    Le magnifique écusson des Mackintosh suivra Qwill dans ses différents déménagements.  Il en fera dont bien plus tard (Le Chat Qui cassait la Baraque) à l'Auberge Mackintosh situé à Pickax et anciennement "Nouvel Hôtel". 

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    taka
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 18:59

    faudra quand même que je lise un de ses livres ,pour découvrir .Bon,les brocantes et moi sommes pas copains du tout .IL y a un autre auteur de polars qui fait parler les chats,je ne me souviens plus qui c'est ...J'ai pas beaucoup aimé ,je n'en ai lu qu'un .Le chat et le chien aident à l'enquete

    2
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 19:04

    Oh que tu es rapide, ma poulette pour poster un commentaire ! J'ignore si cette série te plaira. C'est genre "vieux policier" mais les personnages sont truculents. L'Amérique ici peinte, est celle des années 80, assez traditionnelle et pleine de charme ! smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :